Position de sommeil

Au cours de votre vie, vous passerez près du tiers de celle-ci à dormir. Cela représente environ 250 000 heures pour une personne vivant plus de 80 ans. La position que vous adoptez pour dormir est donc déterminante et peut être la source de plusieurs problèmes. C’est pourquoi, l’adoption de bonnes habitudes au lit est essentielle.
Voici quelques exemples de mauvaises et de bonnes postures de sommeil.

Moins bonnes positions

Certaines personnes peuvent ressentir un inconfort au réveil et au lever lorsqu’elles adoptent une position où le dos est très arrondi pendant plusieurs heures. La position couchée sur le ventre est aussi à éviter, car elle induit une grande rotation au niveau du cou. Il est préférable de maintenir un alignement neutre, comme dans les exemples ci-dessous.

Bonnes positions

Pour ceux qui dorment sur le coté (image 3), un alignement neutre du dos (ni trop rond, ni trop creux) avec un oreiller entre les jambes évite au bassin de rouler vers l’avant et garde un bon alignement de la colonne vertébrale. Ceci aide à réduire les tensions au niveau du dos, du bassin et des hanches. De plus, un oreiller qui comble l’espace entre la pointe de l’épaule et la tête permet de maintenir le cou en position neutre et d’éviter les courbatures du cou au lever.

En position couchée sur le dos (image 4), il est possible de placer un oreiller ou un coussin sous les genoux pour diminuer les tensions exercées sur le dos. La position sans oreiller sous les genoux est tout aussi bonne si elle n’occasionne aucun inconfort. La taille de l’oreiller devrait être suffisante pour bien supporter la tête et maintenir le cou en position neutre. Pour savoir si votre oreiller est à votre taille, vérifiez si votre front et votre menton sont environ à la même hauteur lorsque votre tête est couchée sur l’oreiller.

Pour les gens étant incapable de dormir sur le côté ni sur le dos, la position en demi-ventrale (image 5) peut être envisagée. Cette position est un bon compromis entre l’alignement de la colonne vertébrale et la position couchée sur le ventre.

En plus des positions de sommeil, le matériel peut avoir un impact. Voici quelques conseils généraux :

  • Choisissez le bon matelas pour vous. Essayez-les en magasin pour trouver celui qui vous convient (les matelas à fermeté moyenne sont conseillés dans la plupart des cas);
  • Renouvelez votre matelas aux 10 ans (maximum);
  • Changez votre oreiller aux 5 ans (maximum), tant pour des raisons d’hygiène que d’efficacité.

Il est important de savoir que la formule gagnante (position, type de matelas et oreiller, etc) diffère pour chaque personne. Une nuit couchée sur le ventre est suffisante pour produire des douleurs chez certains, alors que d’autres dormiront ainsi toute leur vie sans problème. Il en va de même pour les matelas et les oreillers. Les experts suggèrent donc d’être à l’écoute de son corps et de ne pas attendre avant de faire les ajustements nécessaires.

Lorsque vous souffrez de douleurs spécifiques (cou, épaules, bras, dos, hanche, etc), votre physiothérapeute sera en mesure de vous guider vers une position optimale qui favorisera un relâchement et un support à la zone problématique. Au besoin, des traitements en physiothérapie et un programme d’exercices seront indiqués pour diminuer vos douleurs et/ou votre inconfort en position couchée.

Références :
https://oppq.qc.ca/articles_blogue/maux-de-dos-au-reveil/
http://www.mon-espace-sommeil.com/quelles-positions-pour-un-bon-sommeil/