Hernie discale

Définition

Chacune de nos vertèbres sont séparées par des disques, comparable à des coussins amortisseurs de choc. Ils sont en quelque sorte la « suspension » de notre colonne. Une hernie discale survient lorsque la matière gélatineuse située au centre d’un disque intervertébral sort à l’extérieur du disque. Pour l’imaginer, nous pouvons penser à un beigne fourré qui se fait écraser et où la garniture serait propulsée hors de celui-ci. Une fois hors du disque, la matière expulsée peut comprimer différentes structures, ce qui entraînera différents symptômes. On dénote principalement deux types d’atteintes: hernie discale sans signe neurologique et avec signes neurologiques (si un nerf est atteint).

Symptômes

Hernie discale sans signe neurologique
De façon globale, si l’atteinte est au niveau du bas du dos, elle pourra donner des douleurs profondes et diffuses dans le bas du dos, la fesse, la cuisse et le mollet. Si l’atteinte est au niveau du cou, elle pourra donner le même type de douleurs au cou, à l’épaule et au bras.

Hernie discale avec signes neurologiques
Les mêmes douleurs qu’une hernie sans signe neurologique peuvent être présentes. Par contre, une douleur précise plus intense de type: brûlure, choc électrique sera ressentie de façon constante ou intermittente jusqu’au pied ou la main (dépendant de l’endroit et la sévérité de l’atteinte). Elle peut être accompagnée d’engourdissements / picotements et/ou de faiblesse musculaire qui seront spécifiques au nerf atteint.

Le plus souvent, les symptômes seront provoqués ou accentués par:

  • Position assise prolongée
  • Soulèvement de charge
  • Se pencher vers l’avant
  • Toux/Éternuement (valsalva)

Les symptômes sont habituellement soulagés par:

  • Position couché sur le dos
  • Position debout
  • Marche

Facteurs de risque

  • Mauvaise posture
  • Mauvaises habitudes de vie
  • Obésité
  • Tabagisme

Traitement
75% des hernies récupèrent en moins de 6 mois

  • Tractions
  • Mobilisations et exercices dans la position qui soulage
  • Exercices de contrôle et renforcement musculaire
  • Enseignement d’une posture et de gestes quotidiens adéquats
  • Retour progressif aux activités habituelles

Il est recommandé de consulter un physiothérapeute pour assurer une réadaptation optimale. Selon votre condition, des traitements et un programme d’exercice personnalisé pourra vous être remis.