Fasciite plantaire

Définition

La fasciite plantaire est une lésion douloureuse résultant d’une surcharge sur le fascia plantaire, localisée le plus souvent à son origine sur le tubercule médial du calcanéus (talon). Le fascia plantaire est une membrane fibreuse qui va de l’os du talon jusqu’aux orteils. Bien que les trois lettres «ite» du terme fasciite désignent une condition inflammatoire, la présence de cellules inflammatoires est controversée dans la littérature scientifique. La douleur serait plutôt causée par des micros déchirures du fascia à son origine sur le calcanéus.
La présence d’épine osseuse sur le calcanéum (épine de Lenoir) au site de la lésion est fréquente chez les personnes présentant les symptômes de fasciite plantaire. Malgré la présence de cette association, il est également important de savoir que 32 % des personnes qui n’ont aucune douleur au pied ou au talon ont une épine calcanéenne visible sur des radiographies. C’est donc dire qu’un tiers de la population a une épine calcanéenne et n’a pas de douleur.

Facteurs de risque et causes possibles

  • Diminution d’amplitude en flexion dorsale à la cheville (ex. ATCD de blessure à la cheville)
  • Déformations du pied (pied creux ou pied plat)
  • Pronation (pied plat) excessive du pied dynamiquement
  • Activités d’impact/ de mise en charge, telle que la posture prolongée debout, la course, etc.
  • Mauvais ajustement de la chaussure
  • Indice de masse corporelle (IMC) élevé
  • Diabète (et/ou d’autres conditions métaboliques)

Signes et symptômes

  • Douleur au talon lors des premiers pas le matin ou après une période prolongée de non mise en charge
  • Sensibilité à la partie interne et antérieure du talon
  • Diminution d’amplitude en flexion dorsale à la cheville et tension au tendon d’Achille
  • Une boiterie peut être présente
  • La douleur est habituellement pire lorsque les pieds sont nus sur une surface dure et lors de la montée des escaliers
  • Plusieurs personnes peuvent avoir eu une subite augmentation de leur niveau d’activité physique avant le début des symptômes

Traitement

  • Éducation et conseils sur le dosage des activités
  • Mobilisations par votre physiothérapeute
  • Étirement du fascia plantaire et de certains muscles du pied
  • Renforcement de la musculature du pied, du genou et de la hanche
  • «Taping» au pied
  • Un accessoire de marche peut parfois être requis pour diminuer la mise en charge
  • Une orthèse peut parfois être requise

Pour la suite, il est recommandé de consulter un physiothérapeute pour assurer une réadaptation optimale. Selon votre condition, un programme d’exercices individualisé pourra vous être remis (assouplissement /mobilisations /renforcement).